Rencontre des jeunes médiateurs d’Ile de France

Bobigny 27 mai 2011


     C’est à la Bourse du Travail de Bobigny que s’est déroulée cette rencontre, 215 jeunes du CM1 à la 3ème étaient accompagnés d’une quarantaine d’adultes. Ils venaient de Vauréal, Beauvais, Beaumont, Chaumont en Vexin, Sevran, Corbeil, Villiers le Bel, Enghien les Bains, Persan, Montreuil, Triel sur Seine, Carrières sous Poissy ou Gonesse..

      A l’issue de cette journée, ils se sont exprimés.

Ce qu’ils ont ressenti 

Les trois quarts des participants expriment leur joie. Ils se sont sentis « bien, très bien, libéré dans ma tête, enthousiaste et instruit, très joyeux, ravi d’avoir rencontré d’anciens médiateurs, content d’en savoir plus sur la médiation de tous les jours et de ce moment agréable avec les autres médiateurs, très motivé, rassuré, rempli de connaissances, fier de moi, heureuse d’être venue et c’est rare.. »

Un certain nombre s’est avoué « fatigué….mais heureux et renouvelé… mais content car j’ai appris à parler à des personnes que je ne connaissais pas…mais j’ai fait beaucoup de connaissances…mais je me suis senti utile, ému, touché par tant de bonne volonté… »

         Ce qu’ils ont aimé 

Nombreux sont ceux qui ont fortement réagi et apprécié le film Kenny et le débat qui a suivi. Après ce débat, ils disent se sentir plus déterminés à être médiateur et à lutter contre le harcèlement, « traiter les personnes, ça sert à rien et ça blesse » « la violence peut aller très loin »

Ils ont aussi apprécié les temps d’échanges en atelier entre médiateurs confirmés et débutants qui mêlaient des jeunes d’âges et d’établissements différents. Ce fut l’occasion de découvrir « qu’il y a beaucoup de médiateurs…qu’il faut sympathiser avec les médiés pour leur donner confiance…qu’il y a beaucoup de problèmes mais que le plus important c’est d’écouter les médiés…qu’être médiateur demande beaucoup de courage »

La présentation des affiches sur le harcèlement apportées et commentées par les jeunes a été appréciée également ainsi que le Bingo de Bobigny et la pause déjeuner qui a permis de faire de nouvelles connaissances.

Certains ont conclu : »maintenant je suis convaincu que je veux être médiateur » ou « je me sens bien car j’ai enfin les réponses à mes questions »

             Ce qu’ils ont appris

Leurs réponses sont variées mais plusieurs thèmes reviennent dans des bilans d’autant plus remarquables que le temps a manqué pour les remplir. Pour beaucoup c’est une surprise de découvrir que la médiation concerne d’autres établissements que le leur « être médiateur c’est vraiment important pour nous tous », ils s’émerveillent de la  qualité des échanges en particulier avec les plus jeunes : « J’ai appris qu’on pouvait apprendre des autres…que j’étais capable d’écouter…à parler à tour de rôle…qu’on pouvait se faire très vite des amis…J’ai été étonné par plusieurs médiateurs du primaire qui connaissent pas mal de choses…J’ai appris qu’on pouvait commencer en CE2 »

Beaucoup de médiateurs comparent les pratiques de la médiation entre les différents établissements et s’enrichissent d’autres façons de faire « on est tous égaux mais chaque établissement est différent…certains ont des badges, d’autres des brassards…J’ai appris que la mise en place pouvait être laborieuse mais que cela en valait la peine…que les médiateurs ne sont pas toujours appréciés…qu’il faut aller vers les autres même s’ils ne viennent pas vers nous…que je pouvais faire de la médiation entre clans…qu’on pouvait décorer la salle de médiation ». Ces échanges aident certains à relativiser les difficultés rencontrées en partageant avec d’autres médiateurs dont l’établissement a connu ces problèmes puis les a dépassés « C’est un projet difficile mais il faut continuer…On est tous dans la même galère…Il y a autant de problèmes dans notre collège que dans d’autres endroits ». Mais l’enthousiasme des médiateurs expérimentés se révèle contagieuse "J’ai compris que l’on pouvait avoir confiance en la nature humaine et qu’il y avait des gens bien sur terre…J’ai vu que d’autres suivaient mon chemin.. » Ils rassurent « J’ai appris qu’il ne faut pas avoir peur lorsqu’on médie..Quand j’i vu les médiateurs confirmés je me suis dit que je me lançais.. »

 

Les rencontres réalisées ne resteront pas sans suite. Beaucoup d’adresses ont été échangées,  les anciens médiateurs ont été unanimement appréciés, élèves de 3ème qui vont quitter leur collège en fin d’année mais aussi Arnaud, ancien médiateur et futur ingénieur, venu encourager les plus jeunes. L’annonce de la création  d’un club d’anciens médiateurs a rencontré beaucoup d’intérêt, ce club a déjà permis des partages sur Facebook.

Cette journée est à renouveler pour réaliser l’objectif d’un collégien : « être un parfait médiateur »